Library of Inspiration

Une histoire de tous les jours

Comme beaucoup de photographes utilisateurs de Nikon, Yeow Chin Liang a découvert sa passion et progressé au sein d'une communauté. Après avoir fait ses premières armes en photographie numérique, il a rapidement opté pour la pellicule, tout comme plusieurs membres de son club de passionnés. Avec le soutien mutuel de chacun et un vaste champ d'exploration devant eux, ils ont vu leur hobby se transformer progressivement en une sorte de tradition. Depuis 7 ans, tous les week-ends sans faute, ils se retrouvent pour partir en quête de leurs prochains sujets de prise de vue dans la rue.

Chin Liang se consacre plus particulièrement à saisir les gens sur leur lieu de travail, en fondant chaque « personnage » dans les couleurs de son environnement. Ses images vont au-delà des simples portraits et constituent plutôt une immersion dans un moment précis. Elles saisissent l'esprit de ces petits commerces, voués à coup sûr à l'oubli et bientôt balayés par la modernité.

Tout en étudiant le fossé des générations à Kuala Lumpur, Chin Liang essaie également de donner un caractère ludique à certaines de ses photos. « J'aime bien photographier des scènes de rue amusantes. Il peut s'agir de scènes ordinaires du quotidien, mais j'espère qu'elles feront rire le spectateur ou susciteront un effet de surprise. »

Avant chacun de ses portraits, il engage la conversation d'un petit « Bonjour » ou « Comment allez-vous », ce qui s'avère très utile !

Bien souvent, on lui raconte une histoire en échange. Il remarque que la plupart des gens sont heureux que l'on fasse leur portrait. Ils lui offrent un verre et c'est aussi l'occasion de les connaître davantage. C'est l'un des aspects qui comptent le plus pour lui. Bien que trouver un sujet visuellement intéressant soit essentiel, obtenir son accord pour le photographier est pour lui primordial.

Il effectue ses prises de vues à l'aide de son appareil photo compact Nikon 28Ti, qu'il utilise depuis deux ans. Il emporte généralement quelques objectifs fixes : le Nikkor 28 mm f/2.8 ou le Nikkor 35 mm f/1.4. Avec le flash intégré de l'appareil photo, il peut éclairer ses photographies de portraits, de scènes de rue et de paysages. Il veille toujours à avoir sur lui quelques rouleaux de films négatifs supplémentaires.

Les rues de Kuala Lumpur constituent son terrain de prédilection et le décor de la plupart de ses œuvres. Elles représentent à ses yeux un environnement parfait, car elles débordent d'activités urbaines quotidiennes. Ces rues animées offrent une expérience authentique, baignée de culture et d'histoire. C'est sans doute pour cela qu'il a pu explorer les mêmes rues pendant 7 ans et toujours trouver des gens exceptionnels, issus de toutes les couches de la société.

« J'aime regarder les inconnus autour de moi. Lorsque je regarde quelqu'un, j'aime bien réfléchir à ce que peut être sa vie, son travail, son histoire…Je croise beaucoup de gens sur mon chemin qui méritent d'être photographiés. À mon avis, un bon portrait doit comprendre plusieurs éléments : un personnage exceptionnel, un bon éclairage, un environnement intéressant, un sujet capable de soutenir le regard du spectateur et enfin, il doit raconter une histoire sans avoir à s'appesantir davantage. « 

Au départ, Chin Liang n'avait pas l'intention de photographier des gens sur leur lieu de travail. Son seul but était de prendre du plaisir à faire des photos dans la rue. L'idée s'est concrétisée alors qu'il cherchait un titre accrocheur pour une série de portraits d'ambiance. Il a alors remarqué un lien entre les images. À force d'immortaliser des commerces en train de disparaître petit à petit et de se promener dans les rues, il s'est retrouvé à photographier des gens du quotidien dans leur « bureau ».

« J'aime révéler les aspects les plus ordinaires que l'on néglige souvent. Au long de mon parcours, j'ai découvert que les générations précédentes avaient beaucoup à nous apprendre. Je suis peut-être le trait d'union entre l'ancienne génération et la nouvelle. Je suis convaincu qu'il nous reste encore beaucoup à apprendre de nos aînés. »

À propos de Chin Liang

Yeow Chin Liang est originaire de Kuala Lumpur, en Malaisie. D'abord et avant tout homme d'affaires spécialisé dans les solutions informatiques, il est également photographe amateur. Il fait notamment des portraits saisissants avec pour environnement de prédilection la rue, qui aide à renforcer la personnalité de ses sujets. Il utilise des pellicules pour ses prises de vue depuis ces trois dernières années.