Library of Inspiration

Choisissez vous-même votre aventure

L'idée d'isolement est un réconfort pour certains, tandis qu'elle fait peur à d'autres. David Schermann explore ce thème dans sa série « Bigger Than Us » (Plus grand que nous). Donnant au spectateur peu d'informations, il vous invite à faire appel à votre propre imagination pour construire la narration de ce voyage en solitaire.

L'invite est celle-ci : « Se sentir seul, comme un astronaute solitaire échoué sur une planète inconnue, errant sans but dans les environs pour découvrir les merveilles de cette planète. » L'idée lui est venue lors d'une randonnée, en découvrant par hasard un paysage vaste et superbe. Aujourd'hui, les gens sont de plus en plus déconnectés de ce type d'environnement, estime David.

Bien que David aime surtout photographier les gens, c'est en photographiant la nature qu'il ressent un sentiment d'apaisement. « Rien n'est plus reposant que de se promener dans les bois par un matin brumeux d'automne. »

Cela dit, « Bigger Than Us » n'a pas été une partie de plaisir.

« Nous avons passé neuf heures en train dans les Alpes autrichiennes et avons dû transporter tant bien que mal cette vieille combinaison de pilote russe jusqu'au sommet d'un des pics enneigés. Avec le casque, elle pèse environ 35 kg.  Nous avions emporté d'énormes sacs à dos de randonnée. Mon ami, qui est également le modèle, a pris la combinaison et moi, j'ai porté le casque et le matériel photo. L'ascension a vraiment été dure, mais au-dessus de 1 600 mètres d'altitude, nous avons finalement atteint le refuge. J'étais exténué, mais ça en valait la peine. Le soleil se levait et nous avons profité d'une vue impressionnante. Le lendemain, nous avons fait quelques très belles photos. »

Pour de telles prises de vue, le secret réside dans l'AF NIKKOR 50 mm f/1.4D de David. Il l'a choisi pour sa fiabilité et parce qu'il s'avère être un accessoire complet idéal.

Pour l'inspiration, David se tourne vers la musique et surtout vers les paroles. Souvent influencé par un passage d'une chanson, il s'appuie sur les émotions qu'il ressent dans ces moments-là pour réaliser son portfolio. Le titre de sa série « Bigger Than Us » est celui d'une chanson du groupe « The White Lies ». Bien que la série de photos n'ait rien de commun avec le sens de la chanson elle-même, David ressent un lien avec le sentiment qu'évoquent ces paroles.

« En règle générale, cette sensation née de mots ou de phrases me permet de trouver le concept sur lequel je vais travailler. Quand j'entends ou je lis Bigger than us, j'imagine un vaste paysage avec un petit personnage dedans. La nature dans son ensemble est tout simplement plus grande que nous, non seulement par sa taille, mais dans son ensemble. »

Actuellement, son œuvre préférée est « Nature in My Blood » (La nature dans mon sang), un instantané surréaliste montrant la rencontre entre un individu et la nature. David prend deux images et commence par les retoucher de sorte qu'elles aient l'air totalement imbriquées. Il retouche ensuite tous les autres aspects.

Outre la nature, David a toujours été passionné par la photo de portraits, simplement parce qu'il adore rencontrer des personnalités nouvelles et rafraîchissantes. Il pense que pour réaliser de beaux portraits, la spontanéité est indispensable.

« Il y a quelque temps, j'ai entendu une astuce que j'utilise toujours pour obtenir des clichés spontanés ou pour détendre les gens qui sont mal à l'aise devant un appareil photo. Vous leur demandez de regarder par terre, puis de compter jusqu'à trois avant de relever les yeux, et c'est là que vous prenez la photo. Le modèle n'a pas le temps de se concentrer sur le fait qu'il est photographié et il ne se focalise pas sur l'appareil photo. Ainsi, il n'a pas l'air contraint et vous obtenez des expressions intéressantes. En plus, c'est amusant. »

Sa façon de travailler comporte elle aussi une part de spontanéité. Après des années passées derrière l'objectif, David sait que le résultat final ne correspond pas toujours à ce qui était initialement prévu. C'est dans ces moments-là que son approche souple du travail permet à son imagination de tirer le meilleur parti de chaque situation.

À propos de David

David Schermann est un artiste de 23 ans établi en Autriche. Étudiant à plein temps, il passe à son temps libre à explorer les paysages urbains environnants, les scènes exotiques de la nature et la condition humaine. En 2008, il a reçu son premier reflex numérique à Noël, un Nikon D40X qui a considérablement renforcé sa motivation pour la photo.

À propos du matériel

Bénéficiant de l'excellent système optique NIKKOR et d'une ouverture maximale très lumineuse f/1.4, l'AF NIKKOR 50 mm f/1.4D offre une résolution et une reproduction des couleurs exceptionnelles, ainsi que l'angle de champ classique 50 mm. Sa bague de réglage manuel de l'ouverture permet d'effectuer rapidement des modifications lors des prises de vue en visée écran. Suffisamment lumineux pour travailler sous tout type d'éclairage, cet objectif tout terrain est idéal pour la photographie et la vidéo.