Library of Inspiration

Souvenirs culinaires

La vapeur monte d'un crabe chinois bien chaud, alors qu'on le sort de la casserole pour le plonger dans un saut à glace. Une fois refroidie, la carapace est retirée délicatement, révélant une chair de crabe tendre et une crème à la texture d'un jaune d'œuf. La cuisson est parfaite. Le mets est disposé sur une assiette en métal ancienne, elle-même posée sur un plateau rouillé, la texture tachetée de la vaisselle contrastant avec la douceur émanant de la carapace du crabe. Quelques garnitures et le plat fera une photo parfaite.

Il s'agit d'une composition typique pour le photographe culinaire taiwanais Ben Chen qui a bâti sa carrière autour de la photographie d'ingrédients et de plats classiques. Son approche consiste à présenter l'élément culinaire comme sujet héroïque en jouant avec les couleurs et la lumière, plutôt que de remplir une image d'accessoires.

« La photographie est l'art de la lumière. Je pense que mon style est simple et j'aime créer du contraste en laissant des ombres sur l'image. »

L'amour de Ben pour la photographie est né lors de vacances en famille au Japon. Captivé par les paysages et les objets locaux, il rentre à la maison avec dix films à développer. Après avoir reçu en cadeau un Nikon D80, il commence à travailler comme assistant avant de quitter son emploi et de tenter sa chance en tant que photographe indépendant.

Comme la plupart des gens, Ben est lié émotionnellement à la nourriture, en particulier à celle qui lui rappelle son enfance ou la tradition. Il remarque qu'il éprouve toujours un sentiment d'introspection en photographiant la cuisine locale, ainsi que le sentiment de devoir préserver et immortaliser l'héritage d'un plat.

« Des plats comme la viande braisée au riz et le poulet au vin créent tous ce sentiment nostalgique en moi lorsque je les photographie. Se servir de vieilles casseroles qui sont utilisées depuis de nombreuses années peut même vous aider à présenter l'histoire d'un plat. »

S'agissant de son matériel, les indispensables de Ben sont un appareil photo fiable doté d'une haute définition et d'un flash constant. Son appareil photo préféré est le Nikon D810 qui dispose d'une définition de 36,3 millions de pixels et permet de recadrer aisément l'image sans nuire à sa qualité. Pour la photographie culinaire, il utilise alternativement deux objectifs : le Nikon AF-S VR Micro-Nikkor 105 mm f/2.8G IF-ED et l'AF-S NIKKOR 50 mm f/1.8G.

Ayant réalisé des photos pour une centaine de restaurants, Ben conseille aux photographes en herbe d'apprendre à bien travailler avec les clients. Il existe des compétences que tous les photographes doivent développer et ces compétences ne se résument pas à la technique : être à l'écoute, faire des compromis et ne pas être offusqué par les commentaires en font partie.

« Restez toujours objectif. Lorsque nous photographions pendant un long moment, il reste des angles morts que nous ne parvenons plus à voir nous-mêmes. C'est intéressant de voir son travail du point de vue du spectateur. »

Peut-être que la plus grande difficulté, surtout pour un photographe culinaire, est d'arriver à un restaurant et de réaliser que le lieu est inadapté à la prise de vue. Dans ces situations, Ben affirme qu'il est indispensable d'être novateur et proactif et d'avoir de nombreux accessoires sous la main. Toutefois, Ben confie que l'équilibre entre le brief client et l'instinct artistique est toujours fragile.

« Répondre aux besoins des clients et satisfaire leurs désirs de création... Je pense que la plupart des photographes seront confrontés à cette difficulté. Si nous faisons uniquement ce que les clients veulent que nous fassions, la passion disparaîtra rapidement. »

Pour Ben, le véritable sens de la photographie est de faire voyager le spectateur dans le temps. C'est une forme de rétrospective, l'enregistrement authentique d'un instant. Qu'il s'agisse d'aliments, de personnes ou de lieux, Ben explique que la photographie préserve ce que nous aurions par ailleurs oublié.

« Après de nombreuses années, vous pouvez vous souvenir des amis dont vous avez perdu la trace, des relations qui ont pris fin ou des êtres chers qui ne sont plus là. Réveiller les souvenirs... Je pense que c'est le véritable but de la photographie. »

À propos de Ben

Ben Chen est un photographe indépendant taiwanais spécialisé dans la photographie culinaire. Il a étudié le design à l'université et travaille depuis six ans. Il est l'heureux propriétaire de trois chats et fait régulièrement des dons aux refuges qui apportent des soins aux chats errants. Il est également passionné de voyages et a visité l'Islande, l'Angleterre et le Japon.